dimanche 29 mai 2011

The Hours, Stephen Daldry

Et voici le film du mois du Ciné-club: The Hours de Stephen Daldry (2001).


L'histoire

Une journée dans la vie de trois femmes. Dans les années 20, Virginia Wolf commence à écrire Mrs. Dalloway, un de ses grands romans. 40 ans plus tard, dans une banlieue américaine, Laura Brown, mère de famille enceinte s'apprête à préparer l'anniversaire de son mari. La lecture de ce roman la bouleversera à jamais. Enfin de nos jours, Clarissa Vaughn prépare une fête pour la remise d'un prix littéraire à son ami Richard atteint du Sida. Ces trois destins vont alors s'entrecroiser.  
"La littérature est si puissante qu'un chef-d’œuvre peut, par-delà les époques, modifier irrévocablement l'existence de celles qui le côtoient." Allocine

Mon avis

Le film commence par une magnifique ouverture "Mrs Dalloway dit qu’elle achèterait les fleurs elle-même." Autour de cette phrase, on change d'époque par le biais de plusieurs plans cinématographiques, par exemple à travers un vase de fleurs, des mots prononcés...Et tout de suite la musique met une certaine tension.
La transformation de Nicole Kidman est bluffante. Même si elle parle peu, on ressent à travers son regard l'intelligence, la folie, la détermination...Je crois que c'est l'un de ses meilleurs rôles, on oublie l'actrice, il n'y a plus que Virginia Wolf à l'écran.
J'ai beaucoup aimé le passage dans les années soixante où l'on voit Laura Brown (Julianne Moore), cette femme prisonnière du rôle de ménagère du rêve américain de l'époque. Elle a tout ce qu'elle voudrait: des enfants, une magnifique maison, deux voitures et pourtant elle cache un certain malaise. Ce rêve n'est pas le sien, il est plutôt celui de son mari, on en apprendra plus à la fin du film mais je n'en dis pas plus.
Enfin, j'ai un peu moins aimé l'histoire de Clarissa Vaughn (Meryl Streep), j'ai eu du mal à cerner le personnage. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai trouvé ces scènes longues et ennuyeuses. Il faut croire que je préfère les personnages torturés. 

Voilà donc un beau film, que je souhaitais voir depuis longtemps, qui m'a fait parfois penser à Vingt-quatre de la vie d'une femme de Stefan Zweig. Il a sûrement des éléments qui m'ont manqué, je serais curieuse de revoir certains passages notamment ceux avec Nicole Kidman.

1 commentaire:

  1. Mmm, ce film me dit quelque chose mais je suis incapable de dire si je l'ai vu ou pas !!!
    Dis, tu as changé de design, c'est très joli, mais il n'y avait pas un panda avant ? Dommage qu'il ait disparu !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer