dimanche 1 mai 2011

Historias minimas, Carlos Sorin

Qui dit fin de mois et vendredi, dit Cinéclub!
Ce vendredi était à l'heure argentine avec la présentation de Historias minimas (Histoires minimales)



L'histoire

Nous suivons le parcours de trois personnages qui partent sur les routes pour se rendre à San Juan, en pleine Patagonie (au sud de Bueno Aires en Argentine).
Don Justo est un retraité de 80 ans, ancien gérant d'une épicerie qu'il a légué à son fils. Vivant avec ce dernier et sa femme, il fugue pour se rendre à San Juan pour retrouver son chien, qu'un ami aurait aperçu là-bas.
Maria Flores a gagné un concours à la télévision et part à San Juan avec sa petite fille pour participer à la finale.
Roberto est un représentant de commerce, qui se rend aussi à San Juan avec un encombrant gâteau pour y fêter l'anniversaire du fils d'une jeune veuve, pour laquelle il semble éprouver quelques sentiments.
"Chacun voyage de son côté, mais ces histoires et illusions vont s'entrecroiser." (Allociné)

Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce film qui m'a beaucoup fait penser à Carnet de voyage de Walter Salles pour ses paysages et sa thématique du road movie (mais Carnet de voyage est quand même différent sur le fond de l'histoire). 
Chaque personnage semble vouloir s'échapper de son quotidien. Don Justo est un vieux monsieur attachant, qui semble chercher à travers ce voyage un peu de liberté. Tout comme Maria qui s'échappe de son quotidien grâce à la télévision régionale et qui découvrira l'envers du décor, pas très glorieux.
Au cours du voyage de Roberto, nous rencontrons plein de personnages sympathiques, qui n'hésitent pas à lui ouvrir les portes de leurs maisons et à l'aider à redécorer son gâteau (qui changera d'aspect au cours du voyage...^^)
Un film frais, simple, j'ai passé un très bon moment en compagnie de toute cette galerie pittoresque de personnages tous attachants. J'ai très envie de découvrir la filmographie de ce réalisateur que je ne connaissais pas.

1 commentaire: