mardi 12 juin 2012

Fashion King ou chronique d'un abandon

Vous vous en souvenez peut-être, j'avais donné mon avis sur le premier épisode, il y a quelques temps.... Je suis allée jusqu'au 12ème épisode, mais trop c'est trop...Même en le prenant au premier degré, j'ai fini par abandonner...Voilà le premier raté des dramas vus en 2012. Explications...


-> Ce poster me fait penser à un remake d'Amour, Gloire et Beauté...

Drama coréen, 20 épisodes

L'histoire

On suit le parcours de Kang Young Gul qui tient une petite boutique dans Dongdaemun Market à Séoul. Sa vie est bouleversée lorsque arrive Lee Ga Young, qui a été mise à la porte par son employeur. Douée pour la couture, elle fait rapidement ses preuves. De l'autre côté, on a Jung Jae Hyuk, qui est un riche entrepreneur dans le monde de la mode et son ex-petite amie Choi Anna. Tous se retrouve à New York pour poursuivre leurs rêves...

Mon avis

Si au début des premiers épisodes, on se laisse emporter, oubliant l’invraisemblance de certaines situations, la suite l'est beaucoup moins. Je pense notamment à ces scènes mythiques sur le bateau ou aux États-Unis, totalement improbables (mais bien sûr il va traverser le désert sans argent et se retrouve à NY..., qui est complètement à l'opposé, en si peu de temps...). Les occidentaux sont dépeints comme méchants, n'ayant aucun scrupules ou super gentils...Bref cliché sur cliché. J'étais prévenu dès le départ, mais c'est le jeu des acteurs, une histoire presque inexistante qui ont mené à ma capitulation.

Commençons par Lee Ga Young (Shin Se Kyung). Elle n'a que très peu d'expressions entre "j'ai peur", "je suis contente". Elle m'a agacée parce qu'elle ne voit pas que Kang Young Gul (Yoo Ah In) la manipule. Alors que Jung Jae Hyuk (Lee Je Hoon) se propose de l'aider et lui ouvre les portes de la mode, celle-ci préfère rester avec l'autre, alors qu'il lui en fait voir de toutes les couleurs. A chaque fois que l'on pense que Lee Ga Young va s'en sortir, il faut toujours que Kang Young Gul ne soit pas très loin pour mettre le bazar...Celui-ci m'a ainsi pas mal énervé, il est égoïste, prend ses grands airs....Je passerai le jeu mono-expressif de Yuri de Girl's Generation (Choi Anna), qui se résume à "je fais la gueule"...

Bref, je n'ai pas du tout aimé et pourtant je continuais mon visionnage en me disant que cela allait s'améliorer, mais que nenni! C'est sûr, ils sont beaux, jeunes...mais ça ne fait pas tout! Drama à oublier tout simplement (à moins que vous voulez le voir pour la plastique des acteurs).




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire