samedi 23 juin 2012

Dear Frankie, Shona Auerbach (2004)

Pour la petite histoire, je fais partie d'un ciné-club, dont l'objectif est de nous faire découvrir des films du monde entier. Cette année, je n'ai pas pu participer à toutes les séances, mais je voudrais vous faire découvrir deux films, que j'ai beaucoup aimé. Le premier est Dear Frankie de la réalisatrice écossaise Shona Auerbach.

Film britannique

Avec Emily Mortimer, Gerard Butler, Jack McElhone
L'histoire
Après d'innombrables déménagements, Lizzie (Emily Mortimer) s'installe à Glasgow, avec son fils atteint de surdité, qu'elle élève seule avec sa mère. Frankie (Jack McElhone) reçoit des lettres du monde entier envoyées par son père, marin à bord de l'Accra. Mais, en réalité, c'est sa mère qui écrit toutes ces lettres, pour qu'il ne souffre pas de l'absence de ce père, qu'il a peu connu. Jusqu'au jour où il apprend que l'Accra arrive à Glasgow. Sa mère décide alors d'embaucher un parfait inconnu (Gerard Butler) pour jouer le rôle de ce père...
Mon avis 
Dès les premières minutes, je me suis que ce film était trop classique, trop prévisible. Et puis finalement je me suis laissée emportée par cette jolie histoire (comme quoi il ne faut jamais suivre ses premières impressions!), qui parle de la vie. Ici point de méchants ou de gentils, pas de baston, mais des secrets, des mensonges et leurs conséquences. Lizzie est une jeune femme fragile, qui veut protéger son fils du lourd passé qu'ils ont vécu, mais en réalité, c'est celui-ci qui la rassure en répondant à toutes les lettres avec application. Lorsque cet étranger venu de nulle part entre dans leur vie, c'est un bouleversement. Certes celui-ci s'attache peut-être trop vite à ce dernier, mais j'ai trouvé ces scènes sur la plage tellement belles, avec un Gerard Butler un peu maladroit qui se laisse conquérir par cet enfant qu'il ne connaît qu'à travers ses lettres.



 Un très joli film qui ne tombe jamais dans le tragique ou le tire-larme avec une belle OST (que vous pouvez écouter sur Deezer ici.)
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire