dimanche 13 février 2011

Que sera sera (Kdrama)

Drama coréen, 17 épisodes

L'histoire

C'est par un véritable hasard que Han Eun Soo fait la rencontre de Kang Tae Joo. Elle vient d'arriver à Séoul pour s'installer chez sa jeune soeur dans le même immeuble que Kang Tae Joo.
Lui est un peu playboy et travaille dans une entreprise d'organisation d'évènements. Il n'aime pas s'attacher et passe son temps libre à séduire de riches femmes. Elle est très fleur bleue, n'est pas très séduisante, un peu naïve et tombe rapidement amoureuse de son voisin. Si celui-ci ne semble pas l'apprécier, il accepte de sortir avec elle jusqu'au moment où entrent en scène Cha Hye Lin, riche héritière et son frère adoptif Shin Joo Hyunk...

Mon avis

Que sera sera m’aura tenu en haleine jusqu’à la fin.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce drama, c’est le fait que l’héroïne n’est pas si jolie que ça, elle est assez banale, elle n’a pas vraiment de style. Et puis au fil des épisodes, on commence à la découvrir et elle est loin d’être si idiote qu’elle en avait l’air et devient plus élégante.
Sur le point de l’histoire, on retrouve un quatuor amoureux où les relations amoureuses entre les personnages s’entremêlent. A cela ajouter un peu de mystère avec Shin Joo Hynk et son lourd passé.
SPOILER: Mais son histoire est un peu expédié à la fin


On passe par diverses émotions : la haine, la passion, la tristesse…
Mais le plus de ce drama, c’est surtout Kang Tae Joo alias Eric Mun (alors apparement il est dans le groupe Shinwha, connaît pas) Ah qu’est-ce que je n’ai pas arrêter de swooner sur ses magnifiques costards, son allure et comment ne pas fondre devant son sourire... Si au début, il est assez playboy, il finit peu à peu par se dévoiler et mûri au fil des épisodes.
Enfin, le drama se différencie des autres par de vrais baisers (on est loin des baisers « figés ») et une bande son assez sympathique (j’ai bien aimé les morceaux de violons qui donnent une note de mélancolie, mais aussi le morceau principal de W & Whale , groupe que je vous encourage à découvrir, j’aime beaucoup leur musique un peu électro). Les personnages ne sont ni bons ni mauvais, ils ont chacun leurs défauts et leurs qualités. On peut les haïr à un moment donné puis les apprécier dans d’autres situations. Certaines scènes sont très et m'ont fait tenir en haleine avec des rebondissements: SPOILER Ah, la scène de l'ascenseur, déjà vu mais tellement swoonante!)

Pour les points négatifs, si j’ai avalé littéralement les dix premiers épisodes (ce sont les meilleurs selon moi, nous voyons se développer les relations entre nos quatre personnages et nous avons droit à des scènes mémorables), j’ai moins aimé les sept épisodes suivants où notre quatuor tourne un peu en rond. C’est un peu « je t’aime moi non plus » et où la trame ralentie. C'est plus sérieux, plus adulte, mais certaines scènes étaient assez (trop!) longues . C’est surtout pour Kang Tae Joo alias Eric Mun que j’ai regardé la fin… Une fin satisfaisante.

On retrouve les bons vieux ingrédients d'un Kdrama: nos scènes de douches, notre héroïne un peu saoul, des costards à gogo, une vile morue (mais qui n'en est pas vraiment une) des rebondissements et du suspens bien sûr!

Pour finir, voici un aperçu de la série avec la chanson principale de Que sera sera. Attention, les dernières minutes sont un peu spoiler.

1 commentaire: