jeudi 2 août 2012

Demain j'arrête!, Gilles Legardinier

Voilà quelques temps que je n'avais pas publié...Pour cause, j'ai été occupée par mes révisions pour le concours, ma PAL (et PAV) et...les JO de Londres.


L'histoire

" Ce matin, j'ai découvert une des sept vérités fondamentales qui commandent l'univers: le bonnet péruvien ne va à personne...."

Un soir, lors d'une fête entre amis, un inconnu demande à Julie ce qu'elle a fait de plus stupide dans sa vie...Bien sûr, elle pourrait en raconter des histoires! Mais elle n'est jamais allée aussi loin que lorsqu'un mystérieux jeune homme au comportement suspect emménage dans son immeuble ... Commence alors une traque sans merci...pour le meilleur et pour le pire!

Mon avis 

Pour tout dire, c'est la couverture de ce livre qui m'a d'abord attiré. J'ai trouvé ce chat et son bonnet péruvien très amusant... Et lorsque j'ai lu la quatrième couverture, j'ai été conquise, car oui, moi aussi j'ai fait des trucs stupides (enfin, pas autant que Julie...).

Le début commence un peu comme un roman de chicklit, une héroïne qui vient de se faire plaquer par son petit ami (tiens, tiens ça me rappelle le roman de David Safier, que je viens de lire...), mais rapidement on vire au roman policier: un mystèrieux habitant au comportement suspect, une vieille dame qui transporte de lourds colis... Qui sont-ils? Que veulent-ils? Telle est la question et la vie banale de Julie va être bouleversée...

J'ai rapidement enchaîné les pages car l'auteur a bien fait les choses (ah le manipulateur!), chaque chapitre se finit sur une interrogation, qui donne l'envie irrépressible de connaître la suite et c'est avec regret que j'ai quitté ce livre. J'ai pensé un peu à Ensemble, c'est tout d'Anne Gavalda pour le côté humain. Julie habite dans une ville imaginaire, qui pourrait être la nôtre, avec sa boulangerie, son parc, ses festivités, ses habitués (que l'on pense connaître...).
L'héroïne est vraiment attachante, elle est très imaginative (un peu comme moi!), mais ses aventures ne tombent jamais dans le too-much...Et vous comprendrez à la fin, pourquoi ce chat avec ce bonnet sur la première couverture...

La seule ombre à ce roman, c'est la fin, que j'ai trouvé un peu trop "simpliste", je m'attendais à un peu mieux, à l'image de l'héroïne.

Mais c'est une lecture qui m'a libéré l'esprit, qui m'a fait sourire (rien que le début, avec les hypothèses de Julie sur le nom de son voisin...). Bref une excellente lecture d'été (mais vous pouvez aussi le lire en hiver, au printemps, en automne!).
Gilles Legardinier sort une nouvelle comédie en octobre 2012, j'espère qu'elle sera à la hauteur de ce roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire