lundi 8 octobre 2012

Bridal Mask (Kdrama)



Drama coréen, 28 épisodes

Avec Joo Won (Ojakgyo Brothers, King of Baking), Jin Se Yun (My Daughter the Flower), Park Ki Woong (The Musical, Chuno)

L'histoire

Années 30, le Japon a envahi la Corée et Lee Kang To sert comme jeune officier au sein de la police japonaise,mais est rejeté par la population locale qui le considère comme un traitre. Alors qu'est enterré Lee Gong, un officier haut placé, Mok Dan, fille de Dam Sa Ri, fervent partisan de l'indépendance, lance une pierre contre le cortège. Aussitôt, elle se retrouve pourchassée par Lee Kang To lorsqu'un homme mystèrieux portant un masque, "Gaksital" ou "Bridal Mask" (un masque théâtral de jeune mariée) apparaît. Qui est-il? Que veut-il? La légende commence....

Mon avis
Gaksitaaaal!!!
Un drama qui explore une période sombre de l'histoire coréenne, l'invasion japonaise en Corée, la difficile cohabitation entre les deux peuples et la montée du nationalisme coréen. Trois personnages principaux sont les clefs de cette intrigue. Lee Kang To est un personnage complexe. Officier dans l'armée japonaise, il a perdu son père et vit avec sa mère et son frère simple d'esprit, suite à un accident, qui selon Kang To serait l’œuvre des indépendantistes. Depuis, il voue une haine farouche à ceux-ci et est rejeté par ses propres compatriotes qui ne comprennent pas son engagement. Au travail, il est aussi victime de brimades par ses collègues japonais en raison de sa nationalité.
Face à lui, son meilleur ami, Kimura Shunji, est un enseignant à l'école primaire. Il est le total opposé de Kang To et ne s'entend pas avec son grand frère et son père, qui, eux, aussi servent dans l'armée japonaise et n'hésitent pas à employer la violence. Il ne comprend pas pourquoi son père décrit la Corée comme un pays de sauvages, alors qu'il est tendrement attaché à sa nounou coréenne.
Enfin, Mok Dan est l’élément qui va perturber cette amitié. Elle est la fille de Dam Sari, un fervent opposant aux japonais et souhaite plus que tout retrouver le jeune garçon qui lui a sauvé la vie lorsqu'elle avait dix ans ainsi que son père.
Malheureusement (et comme dans tout bon drama), les deux hommes tombent amoureux de la jeune fille... Et les ennuis commencent...
Rarement, je n'aurais vu un drama aussi intense, surtout au niveau de son scénario. J'ai d'ailleurs été un peu perdue, au début, en ce qui concerne la mystérieuse association Kishokai. La série bascule lorsque SPOILER Lee Kang To découvre l'identité du Bridal Mask, qui n'est autre que son propre frère! Au début, il revêt le masque uniquement pour venger la mort de son frère et de sa mère, puis progressivement il se range au côté des indépendantistes. Le masque lui permet de comprendre le lourd passé de sa famille et de devenir une autre personne. De l'autre côté, Kimura Shunji, le gentil professeur, devient l'exact contraire de ce qu'il était et de ce qu'il détestait. Cette transformation est vraiment impressionnante, à faire froid dans le dos (même si certaines fois, j'ai trouvé que Park Ki Woong surjouait un peu). Lorsqu'il va jusqu'à reprendre les même traits de son frère, il bascule dans une véritable folie et obsession, qui était d'un certain point la même qui animait Lee Kang To au tout début. C'est d'ailleurs étrange ce chemin inverse qu'effectuent ces deux personnages. A la fin, Kimura Shunji est devenu, en quelque sorte, ce qu'était Lee Kang To... FIN SPOILER J'étais aussi surprise par les scènes de violence, j'ai trouvé qu'il en avait certaines qui s'éternisaient un peu trop et qui n'étaient peut-être pas nécessaire pour l'histoire.
Il y a aussi de nombreux autres personnages secondaires qui ont, eux aussi, leur importance comme la mystèrieuse Ueno Rie et son père Ueno Hideki, le directeur de l'organisation Kishokai, d'autres peut-être pas forcément nécessaire comme le Comte et sa femme qui m'ont pas mal agacé, toujours les mêmes mimiques qui se veulent comiques (et qui ne m'ont pas du tout fait rire...).
Sur la fin, j'ai un peu bloqué, j'ai trouvé que l'histoire des indépendantistes tournait un peu rond. Et le final? J'ai été déçue par le destin réservé à Kimura Shunji, SPOILER qui est vite expédié, alors que c'était un personnage pilier de l'intrigue. Pourquoi cette fin? Je m'attendais à un combat final épique entre Kang To et Shunji! Cela m'a un peu fait penser au prince Yang Myeong dans The Moon That Embraces The Sun. Par contre, je le devinais bien que le destin de nos deux amoureux allait se terminer tragiquement...Un peu déçue de ne pas avoir vraiment la fin de l'histoire, tout est un peu vite expédié, pas même un passage sur la libération (nos héros ont quand-même combattu pendant 28 épisodes pour ça!) mais  cela est peut-être une autre histoire...FIN SPOILER
Pour résumer, ce drama aborde une période trouble de l'histoire coréenne (le mouvement indépendantiste, les femmes de réconfort) avec un casting d'acteurs talentueux et prometteurs. J'ai relevé les superbes performances de Joo Won qui joue un homme à la personnalité complexe et Park Ki Woong, qui se métamorphose au fil des épisodes pour devenir un être manipulateur et froid. Certes 28 épisodes, ça fait beaucoup, il y a quelques entorses à la réalité (je pense notamment aux scènes du club ou encore les costumes portés par Mok Dan ou Ueno Rie...) et quelques lenteurs (notamment vers la fin), mais le scénario est solide bien que complexe et on se laisse emporter. Enfin, l'OST est vraiment superbe avec des instrumentaux et des chansons, avec des choeurs et Joo Won lui-même (il a été acteur dans des comédies musicales pour la petite histoire).
Il y aurait encore de nombreuses choses à dire sur ce drama, mais je vous laisse le découvrir par vous-même...
Un petit trailer
Crédits captures: Dramabeans

2 commentaires:

  1. Bridal mask, un drama qui m'aura plus que marqué cette année car tellement intense au visionnage... Pour moi cela tiens essentiellement à la qualité des 2 héros.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, pour moi, c'est pour l'instant l'un des meilleurs dramas de cette année (bien qu'elle ne soit pas encore fini et que cette saison automne-hiver 2012 nous réserve peut-être des surprises...), je trouve que Lee Kang To et Kimura Shunji sont complémentaires en tant que personnages, l'un étant la face cachée de l'autre. Par contre, je ne dirai pas la même chose de Mok Dan qui m'a pas mal agacé sur la fin. Elle est passée d'héroïne casse-cou à héroïne passive (d'ailleurs on la voit beaucoup moins dans les derniers épisodes)et sert finalement peut-être de prétexte à l'affrontement entre nos deux héros...

    RépondreSupprimer