dimanche 19 juin 2011

Les années douces, Taniguchi et Kawakami


L'histoire

Tsukiko, âgée de trente-sept ans, a ses habitudes dans un petit bistrot de quartier. Un jour, alors qu'elle vient commander son repas, elle rencontre un homme élégant et solitaire. C'est ainsi qu'elle revoit son ancien professeur de japonais après tant d'années. De là naît une amitié entre ces deux personnages. Au gré de leur emploi du temps, ils se retrouvent par hasard le soir toujours au même endroit, puis improvisent des sorties ensemble. Au fur et à mesure de leur rencontre, de nouveaux sentiments naissent...

Mon avis

Après avoir lu Quartier Lointain du même auteur que j'avais beaucoup aimé, j'ai décidé de continuer la découverte de ses œuvres. Ce manga d'auteur, adapté du roman de Kawakami Hiromi,  parle de la naissance de sentiments du point de vue de Tsukiko, jeune trentenaire célibataire. Ces deux personnages, qui, au premier abord semblent si différents, se rapprochent au fur et à mesure de leurs rencontres. On suit l'évolution d'une relation amoureuse, des premiers émois de Tsukiko, les jalousies et parfois l'on se reconnaît dans les questionnements de Tsukiko dans la découverte de l'amour.  C'est aussi un ouvrage très poétique, on se perd dans les rêveries de l'héroïne, dans la contemplation d'un paysage...Le trait précis de Jirô Taniguchi donne une touche de réalisme aux dessins. Un seul bémol, une certaine lenteur, mais qui est compensé par le découpage des chapitres par rencontre. On peut donc s'arrêter dans sa lecture et la reprendre sans perdre le fil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire